L’Or Bleu: La goutte et le colibri

DSC06791recadreinvitatorbleujpgDans le cadre du 6ème Forum Mondial de l’Eau qui s’est tenu à Marseille en 2012, la Maison de l’Art et de l’Artisanat de Marseille a organisé l’exposition L’Or Bleu, sur le thème « une ressource à partager ».

Mon projet « La goutte et le colibri » a été retenu et la pièce a donc été créée pour l’occasion: un mobile d’environ 1,70cm de hauteur, en terre cellulosique de fabrication maison et en grès, modelée à la main et cuite selon la technique du raku (cuivre saturé et émail au cuivre maison).

DSC06762sf

DSC06772sf

premier dessin pour la planche de projet

premier dessin pour  la planche de projet

Ma planche de projet a regroupé des inspirations simples et variées.

premiers essais à l'atelier

premiers essais à l’atelier

Un jour, dit une légende amérindienne, il y eut un immense incendie de forêt. Tous les animaux terrifiés, atterrés, observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : « Colibri! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu!» Et le colibri lui répondit: « Je le sais, mais je fais ma part. »

***

 Gouttes de nos robinets, goutte de pluie, larmes pleurées pour la terre asséchée, goutte des mots, goutte du colibri, goutte à partager… Chaque goutte compte.

***

« L’enfant séché sur le sol d’Erythrée / les traits tirés / tire un trait / sur cette terre aride et ridée »

***

Des songes heureux pour ensemencer les siècles…DSC06785sf

Sachez que la Création ne nous appartient pas, mais que nous sommes ses enfants. Gardez-vous de toute arrogance car les arbres et toutes les créatures sont également enfants de la Création.
Vivez avec légèreté sans jamais outrager l’eau, le souffle ou la lumière. Et si vous prélevez de la vie pour votre vie, ayez de la gratitude. Lorsque vous immolez un animal, sachez que c’est la vie qui se donne à la vie et que rien ne soit dilapidé de ce don.
Sachez établir la mesure de toute chose. Ne faites point de bruit inutile, ne tuez pas sans nécessité ou par divertissement. Sachez que les arbres et le vent se délectent de la mélodie qu’ensemble ils enfantent, et l’oiseau, porté par le souffle, est un messager du ciel autant que la terre. Soyez très éveillés lorsque le soleil illumine vos sentiers et lorsque la nuit vous rassemble, ayez confiance en elle, car si vous n’avez ni haine ni ennemi, elle vous conduira sans dommage, sur ses pirogues de silence, jusqu’aux rives de l’aurore. Que le temps et l’âge ne vous accablent pas, car ils vous préparent à d’autres naissances, et dans vos jours amoindris, si votre vie fut juste, il naîtra de nouveaux songes heureux, pour ensemencer les siècles.
Pierre Rabhi, Extrait du Recours à la Terre, Terre du ciel, 1995

***

Combinaisons

la terre dans l’air / ça fait de la poussière / la terre dans l’eau / ça fait de la boue

la terre dans le feu / ça fait de la cendre / l’air dans la terre / ça fait des cavernes

l’air dans l’eau / ça fait des bulles / l’air dans le feu / ça fait du feu

défournement du robinet

défournement du robinet

le feu dans la terre / ça fait des volcans / le feu dans l’air / ça fait des éclairs

le feu dans l’eau / ça fait psschchch / l’eau dans l’air / ça fait de la pluie

l’eau dans la terre / ça fait de la vie / l’eau dans le feu / ça fait psschchch

Robert Gélis

invitatorbleu2jpg

Publicités
Cet article, publié dans L'Or Bleu: La goutte et le colibri, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.